La valeur des terrains et des actifs immobiliers dans le patrimoine des ménages

1178
En monnaie constante, en prenant l’année 2014 comme base 100, on observe que la valeur patrimoniale des terrains construits a oscillé autour de la valeur 15 de 1978 à 1988. Après une hausse au-dessus de 20 autour de 1990, on retrouve cette valeur d’environ 15 de 1992 à 1998. On assiste ensuite à une brusque hausse de 1998 à 2008, avec une multiplication de la valeur patrimoniale des terrains construits par 6,3 entre ces deux années. Cette valeur oscille ensuite entre les indices 100 et 120 jusqu’en 2018, pour reprendre sa hausse et culminer à 145 en 2020. Ces valeurs du patrimoine des ménages en terrains bâtis sont le produit d’un effet volume (extension des surfaces bâties) et d’un effet prix.
Source : Insee, comptes de patrimoine
Source : INSEE, comptes de patrimoine
Il résulte de cette évolution que la part des terrains bâtis dans le patrimoine immobilier total des ménages (terrains bâtis ou cultivés, plus bâtiments) est passée d’environ 20% dans la période 1978-1998 à 50% en 2008, et qu’elle se maintient depuis entre 40% et 50%.
Source : INSEE, comptes de patrimoine
La valeur patrimoniale de l’immobilier des ménages (ensemble des terrains et constructions) était de 2 années de PIB à la fin des années 1970, elle est tombée à environ 1,5 vers la fin des années 1990. Elle est comprise entre 3 et 3,5 ans de PIB dans les années 2010. Elle monte à 3,86 en 2020, ce qui s’explique par la contraction du PIB due à la crise du Covid-19 (-7,9%).
Valeur patrimoniale des biens fonciers et immobiliers : Définition et méthode
Les biens immobiliers, terres agricoles, terrains supportant des constructions, logements et autres bâtiments, font partie du patrimoine des ménages. Leur valeur, comptabilisée aux prix de marché, est estimée dans le cadre de la comptabilité nationale. L’évolution annuelle des volumes (nouvelles constructions et rénovations, usure et obsolescence des bâtiments, changements d’usage des sols, accrus en bois des forêts, etc.) est lente et l’essentiel des plus-values ou moins-values est affecté aux terrains sous-jacents. La valeur des terrains sous-jacents à des bâtiments, forêts et plantations agricoles pérennes, est estimée par l’Insee, selon une méthode et des conventions de calcul complexes (https://www.epsilon.insee.fr/jspui/bitstream/1/7267/1/imethode106.pdf).


Pour en savoir plus : Comptes de patrimoine en 2020 − Les comptes de la Nation en 2020 | Insee, Le patrimoine économique national en 2020 – Insee Première n°1874