Expulsions. Brutalité et complexité dans l’économie globale [Saskia Sassen]

éd. Gallimard, janvier 2016, 371p

454

Traduit de l’américain, Expulsions part du traumatisme qu’a constitué, aux États-Unis, la saisie des maisons de neuf millions de familles, chassées de chez elles à la suite d’un dérèglement du système de crédit : à la suite de l’éclatement de la bulle financière, la valeur de leurs logements ne couvrait plus l’encours de leurs dettes. L’enquête se poursuit vers d’autres formes d’expulsions, provoquées par le fonctionnement même du système économique, sur toute la planète : dizaines de millions de paysans et d’éleveurs chassés de leurs terres traditionnelles après qu’elles aient été vendues par leurs gouvernants aux multinationales de l’agroalimentaire, assèchement ou empoisonnement des nappes phréatiques par les entreprises d’ex- traction du gaz de schiste, accidents industriels et nucléaires ayant vidé des zones entières de leurs populations, privatisation des ressources en eau la rendant inaccessible aux petits agriculteurs, etc.

Beaucoup de ces faits sont bien connus, mais l’ouvrage est très intéressant par la grande masse des données et des références analysées, ainsi que par leur mise en perspective.