9-10 mars 2022: séminaire « ZAN et pratiques d’urbanisation en France et en Europe »

2407

Les pratiques d’urbanisation en France et en Europe dans le contexte ZAN

Session 9 mars 2022

Le foncier des jardins: concilier densification, biodiversité et auto-consommation ?

Animation : Romain Melot (INRAE/ Université Paris Saclay/ FED)
Cette session s’est interrogée sur la place des jardins dans les pratiques de planification d’urbanisme, de leur impact environnemental et leur rôle dans les systèmes alimentaires locaux. Elle a permis de confronter le regard de chercheurs, d’acteurs des collectivités locales et de la filière privée d’aménagement autour des enjeux fonciers que soulève la multifonctionnalité des jardins dans le contexte d’injonctions contradictoires entre réduction de l’artificialisation par densification et préservation des espaces cultivés dans les trames urbaines.
Avec la participation de :
Ségolène Darly (géographe, programme de recherche Cap IDF) :: Quelle place pour les jardins potager dans le foncier de l’habitat individuel ? Les enseignements des faibles densités urbaines en Ile-de-France.

Mehdi Chraibi (Responsable d’opérations et animateur et médiateur social au sein de la SCOP SaluTerre) : L’aménagement de jardins et d’espaces cultivés partagés pour un paysage inclusif et alimentaire, retours d’expériences de la SCOP SaluTerre. 

Paola Clerino (Agronome, doctorante chez AgroParisTech)Comment évaluer la durabilité des projets d’agriculture urbaine ? Enseignements tirés des pratiques d’acteurs impliqués dans la conception des projets.
Paola Clerino réalise une thèse sur ce sujet dans le cadre de la Chaire « Agricultures Urbaines » portée par la Fondation AgroParisTech. Le résumé de la thèse est disponible ici.
Elle a réalisé un article avec Agnès Fargue-Lelièvre dans la revue Sustainability (accès libre) : « Formalizing Objectives and Criteria for Urban Agriculture Sustainability with a Participatory Approach »
Séquence de discussion :

Eléments de cadrage   Le foncier en agriculture urbaine : quelle gouvernance et quels enjeux ? (G. Giacché, C.Aubry, 2022)

Que devient la maison individuelle dans la planification ? 

Animation : Yann Gérard (Adéquation/ FED)
Nous interrogeons les capacités de la planification locale à prendre en charge l’objectif ZAN dans les différentes formes d’habitat. Or depuis plusieurs années les SCOT et PLU sont déjà engagés dans les objectifs de sobriété foncière. Les retours d’expérience apportent des arguments ou des limites. L’influence du contexte, la réactivité des marchés, celle de la population ou des élus sont interrogés. Les pratiques des outils juridiques, des procédures, des méthodes sont mis en débat.
Avec la participation de :
Alexandra Cocquière (juriste, Institut Paris Région) : La planification en contexte ZAN, cadre législatif et expérience francilienne.

François Déalle-Facquez (urbaniste, Ville ouverte) : Renouveler les méthodes de planification pour l’aménagement et le développement urbain, une place pour les maisons individuelles ?

Bertrand Leroux (Planification, stratégies urbaines et foncières, CEREMA) : Mettre en œuvre la planification en contexte ZAN: l’enjeu de revisiter les stratégies foncières.

 


Session 10 mars 2022 

La lutte contre l’artificialisation des sols : regards internationaux (session en anglais)

La limitation de l’artificialisation du foncier agricole ou naturel par l’urbanisation se trouve de plus en plus au cœur des politiques d’aménagement et d’urbanisme et la tendance est générale en Europe. Elle est liée aussi bien à la réglementation européenne qu’aux évolutions générales des modèles et des paradigmes de l’aménagement, désormais engagés pour lutter contre la consommation foncière. Si cet objectif semble faire l’objet d’un consensus parmi les acteurs, les situations territoriales et les leviers d’action pour y parvenir sont très variés, ce qui explique l’ampleur des débats et le nombre de travaux sur le sujet. Comment les modalités de régulation et de mise en œuvre pour limiter la consommation foncière au niveau national soulignent-elles les différences internationales dans la compréhension de la question ?
La session apporte un éclairage sur les enjeux et les situations dans différents pays européens concernant les objectifs et les pratiques de limitation de l’artificialisation. Le but est de comprendre les conséquences pour les acteurs concernés et les transformations spatiales. Quelles sont les pratiques d’urbanisme pour répondre aux objectifs dans les différents pays ? Quelles sont les difficultés et ambivalences rencontrées par les acteurs ? Quels effets peut avoir la régulation de la consommation foncière sur les pratiques d’urbanisme et les processus d’urbanisation ?
Télécharger ici le Programme 

Speakers : 
David EVERS, Senior researcher at the Netherlands Environmental Assessment Agency (PBL) and assistant professor at the University of Amsterdam : Exploring land-use change at the European level: findings from the ESPON SUPER project.
  
Jean-Marie HALLEUX, Professor at the University of Liege (ULiège), and Peter LACOERE, Lector and researcher at the University College of Ghent (HOGENT) : The “no net land take” strategy: a last hope for urban containment in Belgium

Paul CHESHIRE, Professor at the London School of Economics (LSE) : Pushing Water Uphill: Containment Policies doomed to fail.

 

Sebastian DEMBSKI, Lecturer at the University of Liverpool : Densification Policies between State and Market: Trends in Germany and Switzerland.


Co-organisé avec le projet ANR GeRTrUD.
  En collaboration avec : Image DescriptionAteliers du Foncier