Villes et territoire en diagonale [Pierre Veltz]

éditions Parenthèses, 2018, 185 p.

52

Le Grand Prix de l’urbanisme a été décerné à Pierre Veltz en 2017. Ariella Masboungi, elle-même nominée en 2016 et dont on connaît l’implication auprès du ministère du Développement durable, a réuni dans cet ouvrage différentes contributions de Pierre Veltz qui présente le parcours du lauréat 2017, sa personnalité et ses idées. Cet ingénieur (X-Ponts) a enrichi ses savoirs en sciences sociales et a développé ses compétences à la croisée des métiers de la recherche et de l’enseignement (à l’école des Ponts et Chaussées et à l’Ihedate), ainsi que de l’administration et de la pratique de l’aménagement pendant ses années comme directeur de l’établissement public de Paris- Saclay. Il est déjà connu par de nombreux ouvrages (dont Des lieux et des liens, 2002,La Grande Transition, 2008 ou encore le tout dernier La Société hyper-industrielle, 2017). Il nous livre une vision plus intime de sa compréhension des territoires mais aussi de ses convictions et de ses propositions pour orienter les évolutions de demain.L’ouvrage rappelle combien Pierre Veltz est attaché à la rencontre des disciplines et des points de vue. S’agissant des territoires, il fait le lien entre la petite et la grande échelle, celle de l’aménagement foncier et celle des dynamiques nationales et mondiales. Ses mots-clefs, les « relations » et les « réseaux », s’appliquent à l’analyse comme aux méthodes de conception des villes et des campagnes. P. Veltz nous livre aussi sa vision sur les processus et temporalités, sur l’écologie et sur la réflexion collective sur les usages et les besoins. Une autre partie de l’ouvrage, organisée en dialogue – critique constructive – avec d’autres urbanistes ( Jean-Louis Subileau), des décideurs publics (au Commissariat à l’égalité des territoires), ou un animateur du développement des territoires (mission Euralens), décline les points de vue sur les sujets d’actualité : la construction du Grand Paris, celle de Saclay, la France économique et les dis-parités territoriales. Le lecteur comprendra comment l’ancrage foncier s’articule avec les dynamiques territoriales. Il suivra pas à pas les motifs et questions qui animent la conception et la fabrique d’un territoire, il partagera le dialogue avec ceux qui y contribuent et le pratique. Mais aussi, il s’interrogera avec l’auteur sur le sens de cette fabrique : pour qui et pour quels bénéfices.V ous l’aurez compris, le livre n’est pas, seulement, une biographie du Grand Prix de l’urbanisme. C’est une réflexion menée sur les questions urbaines et la façon dont on peut y contribuer avec l’aménagement. Un livre de chevet pour tous ceux qui s’intéressent à la construction des territoires