Modelização espacial de territorialidades no estado do Pará : entre a Amazônia dos rios e das estradas

766

En considérant le caractère multidimensionnel inhérent au concept de territorialité et, en conséquence, de celui de territoire, on a entrepris différentes analyses avec l’objectif de modéliser ses processus. On a opté pour une structure de thèse fondée sur des sommets composés de différents axes. Au sommet «classification» ont été menées des études s’appuyant sur des données relatives aux 25 dernières années des chaînes de valeur dans l’État du Pará, en cherchant à inférer les dimensions horizontale et verticale de clusters géographiques, ainsi que les arrangements de cooccurrence de ces groupements et de leurs configurations. Le sommet «expression et propriétés» a cherché à qualifier des informations sur la déforestation et la dynamique d’usage et couverture du sol, ayant en vue les plans de développement régional. Tandis que le sommet «vulnérabilité» a pris comme vérificateur les brûlis, en tâchant d’établir son expression territoriale et les trajectoires latentes de ce marqueur de paysage, entre-temps on a proposé un protocole analytique. Les six axes de tous les sommets constituent des articles indépendants, mais étroitement articulés. Dans tous les cas, on a adopté comme référence des bases de données gratuites et universellement accessibles. Grosso modo, on a conclu que l’utilisation des chaînes de valeur, à condition de considérer sa diachronie, a été efficace pour inférer les processus de territorialité, même si en ce moment on peut parler de « domaines » ou de « liens » territoriaux. Des configurations d’arrangements de chaînes de valeur (frontière forestière, post-front pionnier, várzeas, co-arrangements et chaînes isolées) ont montré que la théorie des fronts pionniers, diffusée par Pierre Monbeig, était toujours appropriée pour expliquer les processus de territorialisation dans la région. La modélisation graphique par l’intermédiaire de chorèmes s’est montrée un outil utile pour des études de cette nature. L’application de la classification et son perfectionnement sous la forme de typifications et de typologies, à partir de différents ensembles d’attributs dans leurs diverses articulations en échelle a été efficace pour l’émergence de propriétés passibles d’être appliquées dans des études d’aménagement territoriale et de développement régional. Dans le cas de l’État du Pará, les marqueurs territoriaux post-déforestation sont la végétation secondaire et les pâturages, dans ses formes les plus contrastantes de qualification: pâturage propre et pâturage à récupérer. Vue l’expression territoriale de vulnérabilité aux brûlis, on dispose d’une nouvelle approche pour des études en Écologie des paysages, ainsi que pour la définition de patterns d’usage et de couverture du sol associés à d’autres métriques dans différentes conditions de développement régional, comme ça a été le cas des frontières évaluées. L’application de la modélisation aux études de Géographie régionale a démontré le potentiel de cette approche pour l’ouverture de nouveaux fronts de travail.

Thèse : accès en ligne
Université
Sorbonne Paris Cité
Discipline
Géographie et Aménagement Urbain
Date soutenance
15-11-2017
Directeur/trice de thèse
Hervé Théry, René Poccard-Chapuis