Des volumes de ventes en collectif qui restent élevés en 2018 (ECLN)

371
Source : SDES/ECLN (CGDD) (Y.Gérard, Fév 2020)
La commercialisation des logements collectifs neufs connaît un rythme élevé depuis 3 ans : plus de 115 000 mises en vente entre 2016 et 2018. L’année 2017 constitue à ce titre une année record, les réservations et les mises en ventes ayant eu tendance à fléchir depuis (y compris en 2019 d’après les résultats intermédiaires publiés par les promoteurs ou issus de l’ECLN). Les réservations suivent d’assez près les mises en ventes, sauf pour la période 2007-2011, où elles les ont précédées. Ce qui pourrait s’interpréter comme une réaction à retardement des promoteurs, fragilisés par l’effondrement lié à la crise de 2007. Plan de relance de 2008 (doublement du PTZ, au-delà du rachat d’opérations par les organismes HLM, qui ne rentrent pas dans le champ de l’ECLN) et dispositif de défiscalisation (Scellier) ont certainement permis à l’activité de sortir de l’ornière.
Le stock d’offre (en cours de logement), essentiellement virtuel (peu de stock physique en raison du système de la vente sur plan), n’est finalement que le résultat de l’écart entre les mises en ventes et les ventes ou réservations. Il correspond, en 2018, à moins d’1 an d’activité.
A noter que la phase de très forte hausse de l’activité, durant les années 2000, va avec la croissance historique des prix immobiliers, dans le neuf comme dans l’ancien.
Définitions : Mises en vente : nouveaux logements proposés à la commercialisation au cours du trimestre. Réservations : réservations à la vente avec dépôt d’arrhes. Encours de logement proposés à la vente : logements proposés à la vente encore non réservés.