Valeur de l’environnement forestier périurbain et hétérogénéité spatiale des services récréatifs par l’approche hédonique

868

Résumé de l’auteur/e. La question des préférences des individus en matière de services récréatifs des forêts prend de plus en plus d’importance au sein des réflexions et des stratégies de planification urbaine. La littérature basée sur la méthode des prix hédoniques pour l’évaluation des services récréatifs des forêts interroge généralement l’accessibilité à la forêt la plus proche et considère la fourniture de services récréatifs comme homogène. Or, notre hypothèse est la suivante : en milieux urbains et périurbains, les ménages peuvent avoir des préférences pour la diversité d’espaces forestiers dans leur environnement résidentiel. Les évaluateurs doivent appréhender la complémentarité des espaces forestiers sur un territoire et questionner l’environnement forestier global ainsi que sa variété en termes de services récréatifs. L’objectif de notre première étude est d’estimer puis de comparer l’impact de la proximité avec les services récréatifs de la forêt sur le prix de l’immobilier lorsque l’on considère d’une part la forêt la plus proche et d’autre part l’environnement forestier global, qui comprend l’hétérogénéité spatiale des services récréatifs. Nous mettons en lumière l’importance de considérer l’environnement forestier dans les évaluations économiques afin d’estimer au mieux la valeur récréative des forêts. Dans un deuxième travail, à l’aide de l’estimation des fonctions d’enchères, nous interrogeons la manière dont le profil socio- économique des ménages influence leurs préférences en termes de services récréatifs de l’environnement forestier. Les résultats permettent d’approfondir la connaissance que l’on a sur les préférences autour des questions de « nature en ville ». Ils révèlent des rapports hétérogènes à l’environnement forestier et à ses qualités récréatives, qui dépendent du profil des ménages. Enfin, dans une troisième section, nous partons du constat selon lequel dans le cas d’aménités multi-sites, les individus peuvent choisir de se rendre sur différents sites et à différentes fréquences. A partir d’un modèle théorique calibré sur des données réelles nous concilions l’approche spatiale d’Alonso avec l’accessibilité à une aménité multi-sites dans l’approche hédonique de Rosen. Nous concluons que, lorsqu’il existe une préférence pour une aménité multi-sites offrant des niveaux de qualité hétérogènes, une mauvaise spécification de la distance dans les modèles hédoniques impacte significativement l’évaluation de l’aménité.

Principales conclusions (auteur/e). Dans le cadre de l’évaluation des services récréatifsdes forêts par la méthode hédonique, ce travail met en lumière l’importance de la définition del’aménité à valoriser. Nos résultats montrent qu’il existe des différences importantes dans l’évaluation des forêts et de leurs services récréatifs selon l’environnement forestier considéré (forêt la plus proche versus environnement forestier). De plus, quel que soit le profil socio-économique étudié, les ménages semblent valoriser l’aspect récréatif de la forêt. Néanmoins,les résultats ne sont pas homogènes car les forêts ne semblent pas valorisées pour les mêmes équipements récréatifs selon le profil du ménage. Parallèlement, notre modèle théorique confirme l’hypothèse selon laquelle, lorsqu’il existe une préférence pour une aménité multi- sites offrant des niveaux de qualité spatialement distincts, une mauvaise spécification de ladistance impacte significativement le prix implicite de l’aménité.

Mots-clés

Services récréatifs, forêts périurbaines, environnement global, prix hédoniques, analyse spatiale

Accès en ligne

http://www.biblio.univ-evry.fr/theses/2015/2015SACLE011.pdf

Articles/WP liés à la thèse

Tuffery, Laetitia, The recreational services value of the nearest periurban forest versus the global forest environment, document de travail EPEE, n° 16-06.
Tuffery, Laetitia, Heterogeneous preferences and recreational value of global forest environment using the auction method, document de travail EPEE, n° 16-05.

Tuffery Laetitia, Approche quantitative des services écosystémiques, in Biodiversité et société en Seine-et-Marne, Outil pour l’aménagement duterritoire, Dir. Guillet, F., Raymond, R., Renault, O., 2015
Tuffery Laetitia, La dimension spatiale d’une politique locale de la biodiversité et l’emploi, avec J. De Beir, C. Emond, Y. L’Horty, inBiodiversité et société en Seine-et-Marne, Outil pour l’aménagement duterritoire. Dir. Guillet, F., Raymond, R., Renault, O., 2015.

CV de l’auteur/e

http://www.univ- evry.fr/content/default/tuffery/fr/data/3617098636869785012/CV_fr_2016.p df

Université

Paris Saclay, Evry Val d’Essonne

Discipline

Sciences économiques

Date soutenance

09-12-2015

Directeur/trice de thèse

Lionel Ragot, Laurent Simon

Thèmes : Service récréatif, forêt, périurbain, prix hédonique, prix immobilier, aménité et nuisance