Rester bourgeois, les quartiers populaires, nouveaux chantiers de la distinction [Anaïs Collet]

éd. La découverte, 283 p., 2015

293

La géographie sociale des métropoles n’est jamais figée. L’auteur, sociologue à l’université de Strasbourg, étudie les processus de gentrification et s’intéresse plus particulièrement aux «gentrificateurs », ces bobos pionniers qui colonisent d’anciens quartiers ouvriers, conquièrent les ateliers désaffectés, savent donner un charme à de vieux pavillons, travaillent à rendre les écoles fréquentables, ouvrent de nouveaux commerces, et finissent par y faire basculer le marché immobilier.