Le logement rapporte plus à l’État qu’il ne lui coûte

553

Les  » Comptes du logement  » pour l’année 2017 ont été publiés au mois de juillet (ils sont
disponibles sur le site du ministère  » de la Transition écologique et solidaire « . Il existe plusieurs façons de les lire. Il est possible de mesurer la composition et la progression à
moyen terme des aides au logement : 42 milliards d’ € l’an passé, soit un léger recul de 0,3 %, après avoir connu, l’année précédente, une progression de 2,6 %, qui se répartissent principalement entre le secteur locatif social (40 %), le secteur locatif privé (30 %) et les propriétaires occupants (20 %).

Il est aussi possible de faire remarquer qu’en face de ces 42 milliards de dépenses, il y a
eu, pour l’État, 74 milliards de recettes dont 16 milliards sur les occupants (la  » consommation de service de logement  » ), 31 milliards sur les propriétaires (les  » producteurs de services de logement  » se superposant aux précédents pour ce qui concerne
les propriétaires-occupants), 14 milliards de prélèvements sur l’investissement (la construction) et enfin 13 milliards sur les mutations. Ce deuxième mode de lecture ne manquera évidemment pas d’être mis en avant par les professionnels de l’immobilier.