Marchés immobiliers et pôles d’échanges. Des objets « à façon » dans le discours des intermédiaires de la métropole lilloise

Revue d’Économie Régionale & Urbaine 2020/1 (Janvier), pp. 85-111

241

Abstract (Authors). Cet article porte sur la façon dont les pôles d’échanges sont mobilisés sur les marchés fonciers et immobiliers de la métropole lilloise. Dans la première partie, l’évolution contemporaine des outils d’urbanisme de la métropole lilloise est présentée. Leur objectif est de contenir l’étalement urbain à proximité des pôles d’échanges. Les méthodes employées font l’objet de la deuxième partie. Elles couplent l’analyse d’annonces immobilières et d’entretiens auprès d’intermédiaires des marchés fonciers et immobiliers. Elles pourraient être utilisées dans des secteurs où des projets d’aménagement de l’espace en lien avec les transports collectifs sont programmés. Les résultats sont ensuite exposés dans une dernière partie. Les pôles d’échanges sont dissimulés par le vocabulaire de la centralité. Ils sont utilisés pour entretenir une argumentation relative à la dualité entre automobile et transport collectif. Ils peuvent ainsi concourir à la ville diffuse.