Aux marges de la ville antique en Méditerranée occidentale, de l’urbain au périurbain : de l’approche diachronique à l’étude de cas campaniens, Cumes et Pompéi

42

Les espaces de la Cité antique sont définis par la traditionnelle dichotomie opposant intérieur et extérieur, ville et campagne. Le travail présenté ici s’intéresse à l’ensemble formé par la ville et ses espaces périurbains en Méditerranée occidentale, dans le but de réviser notre vision du fait urbain antique. L’évolution récente de la recherche et le développement des études périurbaines tendent à considérer les marges urbaines comme un tissu conjonctif entre la cité et son territoire rural. Par la diversité des exemples présentés et les fenêtres d’étude de Cumes et de Pompéi, nous tentons d’identifier les processus de croissance ou de régression de ces espaces, leurs éléments constitutifs et leurs relations avec la cité ainsi que leurs aspects spatiaux, religieux, économiques et sociaux. Sans remettre en question le rôle central de la ville, nous soulignons les imbrications et les complémentarités existant entre ces divers composants des agglomérations antiques. La démarche historiographique, diachronique et comparatiste, complétée par deux études inédites de terrain à Cumes et à Pompéi, vise à définir les limites urbaines, les fonctions périurbaines, les zones de contrôle, d’influence et d’exclusion et les interdépendances dans une dynamique montrant les pulsations à l’œuvre dans l’ensemble composé par la ville antique et ses périphéries sur la longue durée.

Thèse : accès en ligne
Université
Montpellier 3
Discipline
Archéologie spécialité Archéologie des Mondes Antiques
Date soutenance
11-12-2017
Directeur/trice de thèse
Rosa Plana-Mallart, Jean-Pierre Brun
Articles/WP liés à la thèse
  • B. Lemaire, Le périurbain en question, évolution des approches et pistes de recherche à partir de quelques exemples de la Méditerranée occidentale, in Espaces urbains et périurbains, collection Mondes Anciens, édition Presses Universitaires de la Méditerranée
  • B. Lemaire, J. Ramona, La villa de La Grande Chaberte. Une exploitation agricole de la proche campagne de Telo Martius (Toulon), in Actes du Colloque AGER XI, Clermont-Ferrand, 11-13 juin 2014
  • L. Cavassa, B. Lemaire, Un atelier de potier en activité en 79 de notre ère à Pompéi, in Actes du Colloque International Archéologie des espaces artisanaux, Rennes, 28-29 novembre 2014
  • J.-P. Brun, P. Munzi et alii, « Cumes », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Italie du Sud
  • L. Cavassa, B. Lemaire, G. Chapelin et A. Lacombe, « Pompéi. L’atelier de potier de la via dei Sepolcri, 28-30 », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, 2015. URL : http://cefr.revues.org/1279
  • L. Cavassa, B. Lemaire, G. Chapelin, A. Lacombe, J.-M. Piffeteau et G. Stelo, « Pompéi. L’atelier de potier de la via dei Sepolcri, 29 », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, 2014. URL : http://cefr.revues.org/1139
  • A. Malignas, avec la collaboration de B. Lemaire, Un ensemble céramique de l’époque de Tibère dans l’agglomération antique du Castellas à Murviel-lès-Montpellier (Hérault), in Actes du Congrès International de la SFECAG, Chartres, 29 mai-1er juin 2014, Marseille 2014
  • L. Cavassa, B. Lemaire et J.-M. Piffeteau, « Pompéi. L’atelier de potier », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Les cités vésuviennes, 2013. URL : http://cefr.revues.org/881
  • J.-P. Brun, P. Munzi et alii, « Cumes », Chronique des activités archéologiques de l’École française de Rome [En ligne], Italie du Sud, 2013. URL : http://cefr.revues.org/989
CV de l’auteur/e